Dear Diary

Le roi dit nous voulons

(photo via tumblr)

Je veux …
Faire des projets, voir la mer, rendre visite à BlondeChérie, passer mon permis, écrire une série télé en 12 épisodes, manger de la vraie guimauve, faire des bulles de savon, trouver l’amour, aller chez le coiffeur, faire une tarte aux poires, épouser Ian Somerhalder, ne pas aller travailler, aimer les légumes, acheter des tas de magazines qui me feront rêver et sourire, boire un thé russe, lancer des confettis …

Je veux mais je ne peux pas.
Je suis bloquée dans un vide spatio-temporel.
Je suis bloquée un jour avant.

Impossible de concevoir que les jours continuent de passer alors que mon père n’existe plus.

Je veux …
Arrêter de pleurer au bureau, arrêter de passer ma colère sur les clients, arrêter de détester les enfants qui braillent dans le train (non ça je faisais déjà avant, continuer, donc, saletés de mioches) arrêter de me venger sur les viennoiseries (je faisais aussi avant, mais bon, saisir l’occasion pour essayer de devenir raisonnable).

Je veux mais je ne peux pas.
Pas pour l’instant.

Demain, peut être ?

Cette photo vient d’un Tumblr qui n’en mentionnait pas la source, si vous la connaissez, merci de vous faire connaître.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le roi dit nous voulons »

  1. Rien que de vouloir, c’est déjà bien.
    Laisse toi le temps pour concrétiser tout ça, si tu n’y arrives pas, c’est que ça n’est pas encore le bon moment pour toi pour toi.
    Sinon moi aussi je déteste les enfants qui braillent dans le train (et surtout leurs parents qui ont l’air de trouver ça normal!)

    J'aime

  2. Mademoiselle Louise,

    Tu veux, tu veux, tu veux…
    Alors, c’est que tu vas mieux.

    Si tu veux, c’est que tu vis.
    Si tu veux, c’est que tu as envie.
    Et si tu as envie, c’est que tu vis. Et la boucle est bouclée ;o)

    On pourrait croire ton billet triste, moi j’y vois au contraire que tu es sur le chemin de la cicatrisation.

    Tu veux, mais tu ne fais pas. Soit. Nous en sommes tous là, à divers degrés.

    Mais déjà, tu VEUX des choses.

    Le douze septembre, désirais-tu quoique ce soit ? Et maintenant, tu as des envies. Insatisfaites, mais tu en as.

    Ça tu fais chier ? Tu souffres de ne pas faire le pas en avant ? Tu regrettes de ne pas avancer ? Tu t’en veux de procrastiner (oui, je sais, le verbe n’existe pas vraiment hi hi hi ) ? Hé ! Ça veut dire que tu es vivante, et que tu as encore une âme et des sentiments. Réjouis-toi ! Si tu recommences à pleurnicher parce que la Vie t’en veux, c’est que tu vas mieux !

    Bon courage !

    Et continue d’écrire : tu as du talent !

    Le Chroniqueur.

    P.S. : t’en es où de ton système pyramidal de bouquins ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s