Dear Diary

Un jour ou l’autre (mais plutôt l’autre, en fait)

(via weheartit)

Le mardi, c’est pas le lundi. 
A la question « comment tu vas? » on ne répond jamais « comme un lundi ».
Pourtant c’est pas l’envie qui manque. Mais ça ne se fait pas, c’est tout.
On ne peut pas non plus se plaindre du week end qui est passé trop vite. Parce que ça, on l’a déjà fait hier. Le lundi donc. Vous suivez ?

Mais ce n’est pas le mercredi non plus, donc pas encore le milieu de semaine. On ne peut pas dire « on a fait la moitié, courage ».
Mais ce n’est quand même plus tout à fait le début de semaine.

C’est encore moins le vendredi.
On ne peut pas dire « ah c’est vendredi vivement ce soir qu’on se couche ».
Ce qui est absurde, soit dit en passant parce que petit 1 on se couche tous les jours de la semaine, pas seulement le vendredi (enfin moi c’est comme ça que je fais en tout cas) et petit 2 en général le vendredi est justement le soir où on ne se couche pas. Ou pas aussi tôt que les autres jours de la semaine. Puisque que demain, quand on est vendredi, c’est samedi et samedi, c’est ravioli congé. Pour les gens de l’administration, s’entend. Si t’es vendeur à Eram, tu bosses le samedi donc ceci ne s’applique pas à ta vie. Et si t’es vendeur à Ikéa, t’as pas de vie de toute façon, parce que les bougies Lönsboda et les étagères Billy se vendent aussi très bien le dimanche.

Bref. J’en étais où ?

Ah oui, le mardi ce n’est ni le lundi ni le mercredi ni le vendredi.
Plutôt un jeudi qui serait en avance.
Autant dire, le mardi c’est nul. Ca sert à rien. Y a même pas un bon truc à la cantine.

Et puis si ça continue, je pourrais pas aller voir BlondeChérie ce week-end parce qu’elle aura pas d’essence pour venir me chercher à la gare.

Ce qui n’a rien à voir avec le fait que le mardi, ça craint. C’était juste une pensée comme ça, en passant.

Pour la peine, je vais me payer un chocolat chaud au Starbucks pour bien commencer la journée.

Oui, tout ça pour ça.
Tout ça pour avoir une excuse pour aller au Starbucks.

Vous n’inventez jamais d’excuses comme ça, vous ?

Publicités

9 réflexions au sujet de « Un jour ou l’autre (mais plutôt l’autre, en fait) »

  1. C’est vrai, le mardi est la journée la plus longue et ennuyeuse. La semaine ne débute plus et la fin semble loin, loin, loin.
    Mais bon, gardons en mémoire le vendredi en fin de journée et là, tout va bien mieux.

    J'aime

    1. moi j’adore le mardi car j’ai survécu au lundi….. et puis le mercredi je me dis bientôt fini…. le jeudi « chouette demain c’est vendredi (vendredi = WE pour moi) » et le vendredi je suis toute gaie ce soir c’est fini…. et rebelote… pathétique…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s