Dear Diary

Crois-tu qu’après tout un hiver, notre amour aura changé ?

(18 février 2011)

Dernier jour à La Baule. Un magnifique coucher de soleil. Pas d’immeuble pour cacher la vue. Pas de sono des voisins pour briser le silence.

Rien que le sable, la mer et la nuit qui envahit l’espace à mesure que le soleil disparait dans l’horizon.

Ce soir je suis loin de toute cette beauté mais j’y retournerai un jour. J’entends en moi le bruit des vagues et le monde peut s’écrouler autour, je ne suis plus vraiment là.

Et pour ceux qui se poseraient la question, le titre du billet est une phrase de la chanson ci dessous, qui figure parmi les vestiges d’un été en colonie de vacances.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s