Dear Diary

Le plafond blanc, le bruit du temps

(via We heart it)

Dix ans.

Il y a dix ans je signais le bail de mon appartement. A moi. Toute seule.
Il y a dix ans je serrai dans mes mains les clés de mon indépendance.

Entrée, salon, chambre. Salle de bain. Couloir. Fenêtres. Murs.

Il y a dix je devenais locataire de 34 m2 de vide.

Aujourd’hui, le vide a été comblé, plutôt deux fois qu’une. Dix ans d’accumulation, de ça peut toujours servir, de souvenirs, de Télérama qu’il faudrait bien trier, je vais pas les jeter sans les avoir lus, quand même

Dix ans de voisins gentils, de voisins bruyants, de courrier mal distribué, de livraison de pizza. D’heures passées devant beaucoup trop de séries télé. D’éclairs au chocolat de la boulangerie qui ouvre le dimanche.

Des murs beiges, de la peinture vert canard, un tableau rouge. Une récente envie de tout repeindre en blanc. Quelques photos. Des larmes. Des rires. De la vaisselle dans l’évier.

Et pour fêter ces dix ans, je vous prépare pour avril quelques petits concours !
Je pourrais par exemple,
vous demander à quoi le titre de ce billet fait référence …

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le plafond blanc, le bruit du temps »

  1. Je te lis tous les jours,je n’ai jamais osé laissé de comm’, mais tes articles me touchent…
    Et là..vu que je suis fan de JJGoldman je ne peux m’en empecher… il ya ces paroles ‘le plafond blanc, le bruit du temps’ dans la chanson « Les nuits de solitude »…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s