Dear Diary

Où l’on parle livres, prix littéraires et opinions divergentes

Pour savoir si un livre est bon, prenez la liste des prix littéraires.
Ah non, c’est vrai, tous des vendus.

Pour savoir si un livre est bon, prenez la liste des prix des lecteurs.
Ah non, voyons, ils sont influencés par les médias eux même influencés par le lobby de l’édition.

Pour savoir si un livre est bon, prenez l’avis du libraire.
Ah non surtout pas il vous conseillera celui qu’il a reçu en service de presse gratuitement.

Pour savoir si un livre est bon, lisez le.
Ah non, en fait vous n’avez pas fait d’études littéraires donc vous ne pouvez pas comprendre.

Attendez, mais si ça se trouve, il n’est pas possible de savoir objectivement si un livre est bon.
Et si ça se trouve, on s’en fout. Si ça se trouve ce qui est bon pour l’un est mauvais pour son voisin.

Parce que ce qui est important, en vrai, quand on lit, c’est de savoir si ce livre nous plaît. Et ça, personne d’autre que nous ne peut le dire. 

Alors oui, le milieu de l’édition est un petit milieu qui sûrement s’autocongratule avec des prix littéraires joués d’avance.
Comme le milieu des blogueuses mode. Comme le guide Michelin. Comme n’importe quel milieu professionnel, en fait.
Pas parce qu’on cherche à s’autocongratuler.
Mais parce que quel que soit le milieu, on ne travaille toujours qu’entre nous.
On se connaît, on se côtoie, on s’aime, on se déteste. Entre nous.

N’oublions pas que les prix littéraires reflètent l’avis de dix personnes. Ni plus ni moins.
Qu’ils ne sont qu’une recommandation de lecture et que personne ne vous force à acheter ce livre plutot qu’un autre.
Et quand bien même vous liriez un livre parce qu’il a eu un prix, est ce que votre vie est foutue ?
Est ce pire que lire un livre parce que tata Suzette vous l’a offert à Noël (et que tata n’a jamais eu la moindre idée de nos goûts, avouons le) ?
Si vous n’aimez pas, dites le.
Si vous aimez, dites le.
Si vous n’avez pas les clés pour juger s’il est bon ou pas, personne ne vous en voudra.

Polémiquer sur la légitimité des prix littéraires revient à leur accorder cette même légitimité.

Ce qui m’embête aussi dans ce discours, c’est que derrière ces livres il y a des auteurs qui ont mis du temps et du coeur à l’ouvrage. Dire qu’ils ont « calibré » leur texte pour recevoir un prix est offensant. Et très très irréaliste. Franchement, quel auteur osera prétendre savoir ce qui plaira au jury ?

Et surtout, si le jury est vraiment là pour s’autocongratuler, pourquoi aurait-il besoin d’un livre calibré pour les prix littéraires ?
Pourquoi ne pas prendre le premier brouillon écrit par le premier crétin venu et publié par le « bon » éditeur et hop, lui donner le prix ?

Vous n’aimez pas les prix, ok, c’est votre choix, mais essayez de ne pas juger ceux pour qui c’est un point de repère parmi la centaine de livres qui sort chaque semaine.

Moi je choisis bien mes livres pour leur couverture.

Lapidez moi.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Où l’on parle livres, prix littéraires et opinions divergentes »

  1. Je les choisis pour leur quatrième de couverture, si elle m’accroche. Ou si j’ai lu un billet de blog qui me parle. Et je revendique tout à fait de n’avoir jamais pu terminer les Bienveillantes, ce qui m’a vaccinée sur le fait d’acheter un livre pour un prix. Ou alors, j’aime beaucoup les prix des lecteurs, des lycéens etc. Des prix représentatifs de masses de lecteurs qui sans doute me pressemblent.

    (Très bon billet!)

    J'aime

  2. Pareil que toi, essentiellement sur la 1e de couverture (Kushiel!), souvent conjuguée avec la quatrième, voire sur le titre mais qui ne fait pas tout tout seul. Sinon pas mal d’avis de gens qui ont à peu près les mêmes goûts que moi. D’une manière générale, j’ai plutôt du mal à choisir comme ça un livre en magasin, à moins qu’il ne tape vraiment à l’oeil. Pour ce qui est des prix, j’ai trop à lire pour avoir le temps d’être dans l’actualité immédiate des livres, je crois, même si certains m’auraient intéressé, après, je zappe.

    Bel article, très sensé, et sympa à lire (oui, tout le reste de ce commentaire n’était que du racontage de vie).

    J'aime

  3. Je ne pense pas que s’interroger sur la pertinence et la légitimité des prix littéraires est vain. Cracher dessus tout court, c’est sûr, ce n’est guère constructif. Mais je pense qu’accepter tout ce qui existe comme un état de fait et, finalement, se désintéresser de toutes les questions de fond dont cela relève n’est pas beaucoup plus glorieux. Attention! On n’est pas *obligé* de s’interroger sur tout. Mais je trouve ça bien de le faire. Pourquoi ne pas le faire?

    C’est un peu comme dire: « Certes, les hommes politiques sont corrompus, mais essayez de ne pas juger ceux qui boivent ce qu’ils disent comme du petit lait! » Moi je ne juge pas les gens, qui font bien ce qu’ils peuvent dans le système que nous avons, mais juger le système lui-même et essayer, s’il y a lieu, de le changer, ça me paraît simplement humain, éthique, moral, responsable, tout ce que tu voudras.

    Le système des prix littéraire n’est pas sans importance et sans incidence aucune sur la vie de quiconque; et s’interroger sur ses raisons d’être, son fonctionnement et sa portée symbolique est entièrement bien fondé. Je n’ai pour ma part aucun préjugé contre les prix littéraires en général; beaucoup de livres que j’ai adorés en ont reçu. Cependant, c’est un droit et un devoir, je pense, de dévoiler les prix littéraires pour ce qu’ils sont (ce que tu fais finalement dans cet article) et que ceux qui se basent dessus pour acheter des livres le fassent en connaissance de cause. Donc oui, à mon avis, il faut continuer à en parler, à dénoncer ou au contraire à applaudir (j’imagine que tous les prix littéraires ne fonctionnent pas de la même manière), même si cela ne nous concerne pas directement. La transparence, voilà l’un des maîtres-mots de la démocratie et de la liberté.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s