Dear Diary·Ecriture

Le problème avec le NaNoWriMo

J’ai changé de plot 6 fois. J’ai abandonné le projet de reprendre mon NaNo 2010 au bout de la première heure d’écriture. J’ai abandonné le projet de remplacement #1 au bout d’un jour. J’ai passé 6 jours à mettre noir sur blanc tous les projets d’écritures déjà en stock et que j’aurais pu envisager de reprendre. Je suis finalement arrivée à la conclusion que tous mes personnages déjà existants m’emmerdaient grave. Besoin de nouveauté. Besoin de ne pas regarder en arrière.

J’ai commencé un nouveau projet donc. Gros projet. Un peu trop gros, pas assez amusant. J’ai compris que j’avais besoin de m’amuser en écrivant, parce que dès que ça devient sérieux, je stresse, je vise trop haut puis je doute de mes capacités à terminer et surtout, à être à la hauteur du résultat que j’ai en tête. Mes ambitions tuent ma créativité.

Alors j’ai commencé un autre projet, dans le même univers que celui juste avant. Parce que je ne l’abandonne pas, j’ai juste besoin d’un peu de temps pour le construire et pour éloigner la pression.

Je me tiens à ce dernier depuis plusieurs jours. Mon compteur de mots pour le NaNoWriMo est à jour. Tout va bien dans le meilleur des mondes donc.

Sauf que …

Sauf que je me demande où tout cela me mène.

Je ne suis pas de ceux qui écrivent vraiment juste pour le plaisir d’écrire. J’ai toujours eu le sentiment que j’étais faite pour ça. Que si j’arrivais à en vivre, je pourrais être éternellement heureuse.

Et ce n’est pas avec ce que je suis en train d’écrire que je réaliserai mon rêve.

Oui, je m’amuse. Oui, j’ai au moins une lectrice. Mais après ?

Je ne veux pas imaginer que toute ma vie sera ainsi, à écrire dans mon coin, sans jamais aller plus loin, tout en continuant de rêver de reconnaissance, jusqu’à ce que je sois vieille et fripée et que plus aucun espoir ne soit possible.

Parfois j’aimerais ne pas avoir de rêve. Prendre la vie comme elle est, inutile et éphémère et ne rien en attendre de plus qu’une succession de jours banals.

J’aimerais savoir comment les gens qui n’ont pas de passion remplissent leur vie. Pour essayer, rien qu’une fois. Une vie sans illusion, sans complication, sans déception.

Juste une fois pour voir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le problème avec le NaNoWriMo »

  1. J’ai exactement le même problème/sentiment vis-à-vis de l’écriture. D’un côté, j’ai toujours écrit pour plus que mon tiroir, j’ai des ambitions littéraires, j’ai l’impression que l’écriture parle au plus profond de moi. D’un autre côté… objectivement, je n’écris pas du tout de façon sérieuse ; comme toi, je passe sans cesse d’un projet à l’autre sans jamais rien finir. Sans doute la raison pour laquelle je me suis finalement lancé dans l’édition, qui me paraît davantage un vrai travail, quelque chose qui me peut me donner satisfaction à court et moyen terme. L’écriture, un jour… J’ai compris que je n’arriverai pas à la commander.

    J'aime

  2. C’est uniquement l’exercice du NaNoWriMo qui fait que tu t’éparpilles ou c’est plus général ?
    Pour ma part, je ne me vois pas participer à un NaNoWriMo : trop contraignant et pour un résultat qui ne ne me convainc pas. Si j’écris, c’est parce que j’y prends plaisir. Dès que je fais quelque chose sous la contrainte (quelle que soit l’activité), je le fais mal.
    Passer d’une activité à une autre ne me dérange pas. Cela peut être enrichissant. Les gens qui ont la même passion durant toute leur vie sont-ils à envier ? Je ne suis pas sûre…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s