Culture, Voyage & Curiosités

{bande dessinée/film} Le Transperceneige

snowpiercer

SPOILERS impossible de donner mon avis sur la BD sans dévoiler l’intrigue (dont la fin).
Je ne sais rien du film si ce n’est qu’à priori il ne s’agit pas d’une adaptation pure de la BD mais du coup je ne sais pas ce qui sera spoiler et ce qui ne le sera pas.

Parfois (souvent) être une fangirl permet de découvrir des choses en dehors de ses habitudes. Par exemple, quand j’ai appris que Chris Evans et Jamie Bell (entre autres) allaient jouer dans Snowpiercer, et que le film était une adaptation d’une bande dessinée française, je me suis dis, pourquoi ne pas lire la dite BD. Il me faut bien ce genre de raison pour lire de la BD, qui n’est pas mon support favori (allez comprendre, j’ai du mal à déchiffrer les images et lire les dialogues en même temps, à voir tout ce que l’image apporte au texte et vice versa).

Coup de chance, la bibliothèque municipale dispose de l’ouvrage et j’ai attaqué (et fini) la lecture hier soir, après un décevant épisode de Doctor Who.

Pour tout dire, je suis un peu partagée. L’histoire : les uniques survivants d’une catastrophe pas vraiment définie vivent à bord d’un train en perpétuel mouvement pour échapper au froid meurtrier du monde extérieur (une nouvelle ère glacière ?). Dans le train, les classes sociales sont intactes, le président, les militaires, la religion (culte à la Saint Loco), les classes moyennes, les putes, et les pauvres relayés en fin de convoi et qu’on voudrait bien abandonner pour alléger le travail de la locomotive.

C’est un peu simpliste du coup, de recréer dans l’espace fermé du train une société en miniature, comme pour dire que quelles que soient les circonstances, l’homme n’est pas capable d’évoluer, il reproduira les mêmes schémas, les mêmes erreurs à l’infini. Je suis pourtant plutôt d’accord et un peu pessimiste, mais le discours reste assez classique et ça ne m’a donc pas vraiment époustouflée. D’un autre côté, écrit en 1984, c’est vrai que depuis on a eu le temps d’en voir des histoires sur le thème. Je suis peut être un peu blasée ?

Le héros est un homme ordinaire qui veut juste quitter le ghetto des wagons de queue, en chemin il entraîne une militante de seconde classe qui défend ceux du ghetto. On les suit, on espère qu’ils s’en sortent, qu’ils tombent amoureux, bref on est plein d’espoir.

Le héros n’a pas pour ambition de mener une révolution, ça change de la plupart des histoires. Il va finalement obtenir ce qu’il voulait, mais à quel prix ? Il aura coupé tout lien avec le reste des survivants, provoqué la mort de sa compagne (et possiblement de tous les autres en les contaminant) et sera condamné à finir sa vie seul à la tête de cette machine qui en fait ne mène nulle part.

Sa quête était égoïste et il finira sa vie seul, c’est logique.

J’aime bien cette fin amère, sans espoir, réaliste dans ce contexte dystopique de l’histoire. La solitude règne dans le train comme le froid règne au dehors, la société meurt par égoïsme, celui des dirigeants du train qui ne voulaient pas partager leurs richesses et celui d’un homme seul; et ce constat fataliste que survivre est le mieux que l’on puisse espérer autant à l’échelle globale qu’à l’échelle des individus.

Autant j’aime les fins heureuses, autant une fin tragique et résignée peut être bien plus puissante.

Quant au film de Bong Joon-ho, d’après le peu que j’ai pu en lire, seule l’idée de départ avec le concept du train de survivants dans une ère glaciaire serait conservée et les personnages et l’histoire elle même ne seraient pas fidèles à celle de la bande dessinée.

Du coup, je suis impatiente de voir ce que ça va donner !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion au sujet de « {bande dessinée/film} Le Transperceneige »

  1. Finalement, j’ai lu ton article (de toute façon, même le film était une adaptation parfaite et que tu avais raconté l’histoire en détail, je voudrais toujours le voir)(on se demande pas pourquoi – ou pour qui ^^).
    L’histoire m’a l’air pas mal (ça me fait penser à Titanic, l’Apocalypse en plus), après, ce n’est certes pas l’idée du siècle, mais comme tu dis, c’est déjà bien daté.
    Par contre, j’espère que ce ne sera pas une adaptation parfaite, parce que j’ai (presque) pleuré en lisant que le héros finissait seul et sans aucun espoir. Je veux pas. Surtout que c’est Chris E. et que je suis ridicule quand il s’agit de ce mec (le scoop…). Je veux pas revivre « Puncture » ou « London ». Je veux une jolie fin pour mon choupi.
    Sauf qu’en fait, j’aime bien les fins tragiques.

    (bon, j’arrête de raconter ma vie et flooder pour rien dire)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s