Dear Diary

Un rêve en moins

no - angst

Il y a des rêves déçus et des illusions perdues ci-dessous, vous êtes prévenus.

Je voulais faire cette formation. Je voulais vraiment vraiment faire cette formation, comme un rêve d’ado qui se réalisait. Je ne pensais pas que ça existait, je suis tombée dessus par hasard, j’ai tenté ma chance. Et puis j’ai reçu le dossier de candidature et en gros, il faut déjà avec la moitié des compétences du métier pour s’inscrire et avoir le droit d’être formé au dit métier.

Il doit y avoir une logique quelque part mais je vous avoue que pour l’instant je n’arrive pas à la voir.

J’ai juste l’impression qu’on m’a arraché le coeur, déchiqueté mon rêve. Un rêve auquel je n’avais pas cru depuis si longtemps que j’aurais pu l’oublier. Il aurait sans doute mieux valu que je l’oublie d’ailleurs, ça m’aurait évité de le voir finir en morceaux.

J’ai l’impression qu’à chaque fois que j’essaye, que je tombe et que je me relève au prix d’efforts de plus en plus épuisants, que je cherche comment avancer, travailler, m’améliorer, à chaque fois que je fais ce qu’il faut pour, je ne sais pas, pour jouer mon rôle dans la société, mériter un salaire, à chaque fois on me repousse à terre, comme si je ne méritais pas de rester debout.

Il faut déjà savoir pour avoir le droit d’apprendre.

On ne peut pas partir de zéro. Mais merde je ne pars même pas de zéro, j’ai commencé à travailler il y a 14 ans, j’ai repris mes études 7 ans après, à mes frais, j’ai bossé dur, j’ai aimé ça et je me retrouve avec rien.

Je ne demande pas grand chose. J’espère beaucoup oui, je rêve en grand, toujours, parce que c’est comme ça que j’avance, mais au final je ne demande pas grand chose, un travail, juste un travail, avec ses hauts et ses bas, ses corvées et ses bons moments, parce que depuis le temps je sais que l’un ne va jamais sans l’autre et ça me va, j’aime me donner du mal, m’investir quelque soit la tâche.

Visiblement ça ne suffit pas.

Je ne sais plus vraiment ce que je suis censée faire. Et je suis fatiguée d’essayer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Un rêve en moins »

  1. J’ai tendance à croire que le système nous force à entrer dans une case et à mettre ses rêves de côté, parce que c’est comme çà que fonctionne notre société… J’ai moi-même tiré un grand trait sur un de mes rêves, une formation qui m’est apparue comme une évidence, parce que les obluigatioons de la vie m’ont rattrapée Mais, je pense qu’on ne doit pas abandonner ses rêves, et qu’il y a toujours une brèche qui nous permet de vivre en les réalisant ne serait-ce qu’en partie…
    Je pense à me belle-mère qui est peintre, et qui enfant dans une famille sans le sou, ne pouvait s’empêcher de rêver et dessiner en arrachant le papier peint du mur, qu’elle collait sur des plaques abandonnées aux ordures…

    J'aime

  2. C’était quoi cette formation ? Moi, quand je vois comment tu écris, je t’embauche tout de suite, pour faire ce que tu veux !! ❤ Bon courage, ne perds pas espoir, quand tu auras trouvé, tu te diras que tous ces jours de déprime ne vallait pas le coup.

    J'aime

  3. salut,
    C’est la première fois que je viens sur ton blog pourquoi aujourd’hui?!Ton article m’a interpellé je me reconnais en toi.Je suis tout comme toi démoralisée j’ai envie de trouver ma place.Trop longtemps j’ai cru que les rêves ne devaient être que des rêves,j’entendais partout autour de moi « fais un métier qui embauchera pas des études longues… »le blabla habituel quoi.Je me suis retrouvée à faire un métier qui ouvrait soi disant pas mal d’opportunités alors que finalement non.Par la suite,je me suis beaucoup trompée j’ai tatonnée en essayant de trouver ma raison d’être,le métier pour lequel je suis faite.Faut dire qu’on vit dans un système qui étouffe les rêves,qui interdit les secondes chances comme les reconversions professionnelles.Aujourd’hui même si je ne fais toujours pas le métier de mes rêves,je sais pertinemment qu’il ne faut pas renoncer car çà te revient en pleine figure tôt ou tard.Faut y croire même si le chemin est semé d’embûches même si tu n’as aucune garantie de réussir à l’arrivée.L’important c’est d’essayer,de tenter de ne rien lâcher et d’avoir confiance en l’avenir et en toi en tes capacités.N’enterre jamais tes rêves accroche toi à eux fais les vivre,nourrir les.De mon côté,je pense de plus en plus à partir parce que en France,j’ai l’impression que mes rêves sont à l’étroit qu’ils n’ont pas leur place.Mais au fond de moi,j’ai toujours espoir que les choses changent en France et à la Réunion(là où je vis).J’ai toujours cru naïvement pouvoir rester sur mon ile et l’aider faire bouger les choses mais tu te retrouves face à du pistonnage du copinnage et autres joyeusetés du monde du travail.Je dis pas que ailleurs c’est plus beau mais ailleurs,l’air me semble un peu plus respirable et un peu plus chargé d’espoir.Et plus j’avance plus je me dis que l’avenir c’est partout sauf ici.
    Voila je crois avoir tout dit en tout cas ne laisse personne détruire tes ambitions tes rêves ne laisse personne te dire que tu n’es pas assez ceci pas assez cela.Je me dis souvent (peut-être naïvement)qu’on fait peur parce qu’on en veut parce qu’on lâche rien.On fait peur parce qu’on est une espèce en voie de disparition:travailleur,ambitieux et surtout parce qu’on a encore des rêves fous peut-être mais des rêves.Et les rêves les plus fous c’est bien connu sont dangereux car on est susceptible de les réussir et la réussite ne plait pas à tout le monde.
    J’ai l’impression d’avoir trop écrit mais bon j’avais des choses à dire.J’ai un conseil de lecture pour toi c’est un livre que j’ai lu dernièrement et qui m’a motivé c’est la biographie sur Steve Jobs de Walter Isaacson.Je suis pas utilisatrice d’Apple et geek dans l’âme mais le roman met en avant surtout l’homme ses rêves son parcours et çà fait vraiment réfléchir.Je terminerai par cette citation toujours de Steve Jobs « soyons fous soyons insatiables ».Tu sais ce qu’il te reste à faire!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s