Dear Diary

En bref depuis mon canapé

Par où commencer pour résumer cette semaine passée …

Le triste d’abord. Mon chat Léo est mort. Presque 18 ans, les reins qui lâchent et mercredi, dans le cabinet du vétérinaire où il avait passé la nuit, seul dans une cage avec une couverture même pas à lui, mon amour de chat respirait mal, ne tenait pas sur ses pattes et ni ma mère ni moi ne pouvions le laisser là une nuit de plus, au risque qu’il meurt tout seul, sans nous, loin de sa maison, son fauteuil et sa place au chaud sur la box internet. Alors, comme dit le véto, on l’a « endormi ». Après un dernier gros gros câlin, il est parti en deux minutes et depuis je pleure. Il a vécu longtemps, une vie je pense heureuse, remplie de thon, de câlins et de promenades dans le jardin, mais il va me manquer très très longtemps.

Le boulot ? Mon chef a démissionné. Il part fin de semaine prochaine. Le remplaçant ? Arrive quinze jours après, si la rumeur est exacte. Oui parce que j’ai beau être son assistante, j’ai appris tout ça des mes collègues et pas de lui directement. Sympa hein ?

Le collègue avec qui je parle séries ? En mission à l’autre bout du monde. Celui avec qui on parle films ? En vacances. Celui qui parle de trucs qui n’ont aucun rapport avec la conversation ce qui est drôle et curieux et chouette ? En vacances à l’autre autre bout du monde. La semaine prochaine va être un peu vide je crains.

En parlant de séries et films. Cette semaine j’ai binge-watché la saison 1 d’Agent Carter, la dernière née de l’univers Marvel. Avec dans le premier rôle une femme comme Peggy Carter, espionne, femme badass et qui peut aussi bien marcher en talons aiguilles que s’en servir pour tuer, intelligente, rusée, qui ne voit pas les autres femmes comme des rivales mais comme des amies, des alliées, bref, un personnage féminin comme on en voudrait plus, à chaque fois … ça, ça fait d’Agent Carter une bonne série. Je reste sur l’impression qu’il manque une petite étincelle, que c’est bien sur le papier mais que ça manque d’âme, mais j’aimerais en voir plus quand même.

Autre série, grosse révélation, Unbreakable Kimmy Schmidt, l’histoire d’une femme kidnappée et retenue dans une secte apocalyptique pendant 15 ans et qui à 29 ans, retrouve sa liberté et décide de vivre à New York. J’ai regardé les 13 épisodes de la série en deux jours et je me ferais bien une saison entière chaque weekend, c’est dire si c’est bon et que ça mérite que je fasse un billet complet en fait pour vous convaincre de regarder, comme pour le film Chappie, vu ce matin, qui est fabuleusement énorme et qui mérite plus qu’une ligne ici.

Je voulais faire un résumé du mois de février aussi, tiens, encore un truc que j’ai remis à plus tard.

Okay je me rends compte que je ne sais pas où va cet article, qu’il est 23h, que je me suis couchée à 2h du matin hier et que mon cerveau est pris entre la sinusite et la tonne de médicaments contre ladite sinusite et que tout ça n’a ni queue ni tête. Alouette.

Ah si, je voulais ajouter que j’ai fait des cheesecakes à la mangue, ceux là mêmes qui ont été qualifiés par une collègue d' »orgasme culinaire », et j’en suis pas peu fière ! Bon j’ai mis trop de beurre dans cette fournée et je l’ai laissé trop cuire, on change pas une équipe qui perd hein, mais ils ont l’air bon quand même. Je goûte ça demain.

Bon, avant que ce billet ne devienne encore plus n’importe quoi, je vous souhaite une bonne nuit, de beaux rêves, et tout le courage qu’il faut pour affronter ce nouveau lundi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s