Dear Diary

Une semaine de grisaille

crying

Cette semaine, ma mère a déménagé.

Mon utérus a décidé que ça faisait longtemps qu’il m’avait pas cloué au lit une petite journée, au lieu d’aller bosser.

J’ai trouvé ce que je me ferais tatouer si j’avais les sous.

J’ai fait des brownies. Trop cuits.

Préparé 4 sacs de vêtements pour Emmaüs.

Pleuré, beaucoup.

Eu à nouveau envie de me teindre les cheveux en violet.

Renoncé.

J’ai écrit. Échoué à faire passer ce que je voulais. Tout rayé.

Cette semaine, ma mère a déménagé de la maison où elle a vécu plus de 30 ans. Où nous avons vécu, papa, maman et moi. Où j’ai grandi, plus de 20 ans. J’ai dû trier, jeter, dire au revoir à des souvenirs que je croyais là pour toujours. Et maintenant, il faut encore remettre chaque pièce vide en état, avant l’état des lieux.

Cette semaine, j’ai tout fait de travers, en pleurant, en traînant des pieds.

Et quelque chose me dit que la semaine qui vient sera pire.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Une semaine de grisaille »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s