Dear Diary

Arrow, un début de saison 4 pas très convaincant

arrow_2

J’ai mis du temps à accrocher vraiment à Arrow. Une demie saison. Tout de suite adoré Felicity, mais l’intrigue elle ne me passionnait pas. Et puis, petit à petit …  à la fin de saison 2, j’étais devenue très très fan.

La saison 3… comment dire ? Le personnage de Ray, sous ses dehors charmeurs et drôle était en fait plus proche du manipulateur stalker Christian Grey et ce triangle amoureux Felicity/Ray/Oliver était totalement inutile, ridicule et artificiel.

J’ai quand même décidé de laisser une chance à la saison 4.

Monumentale erreur.

Okay peut-être pas « monumentale » comme si j’avais continué Supernatural, mais quand même. Erreur.

Déjà, l’antagoniste de la saison : un homme. Blanc. La quarantaine. DU JAMAIS VU. DE L’ORIGINAL RIEN QUE POUR NOS YEUX. Pardon, mais j’en ai marre, des personnages usés encore et encore par des scénaristes paresseux. Oui, la série nous offre de beaux rôles féminins, une représentation queer importante et à mon avis intégrée de façon intelligente et délicate. Mais les rôles principaux restent occupés par des hommes. Ca passe une saison, deux max, mais pas quatre.

Et puis la relation Oliver/Felicity est passé de rien à tout, en nous privant de toute la partie de séduction, d’hésitation, de leurs débuts balbutiants et ça me frustre. Un max. D’accord, j’adore voir Oliver enfin sourire, c’est comme Derek Hale en fin de saison 4 de Teen Wolf, cette zenitude bienheureuse est belle sur des héros qui en on bavé. Mais ça ne suffit pas.

Quant à la résolution du schisme entre Oliver et John… OMG DU JAMAIS VU. ENCORE. Le coup de la confiance restaurée par le pseudo sacrifice, c’est faible. Facile. Paresseux, encore une fois.

Et enfin, tout l’épisode semblait construit sur le suspens de la résurrection ou non de Sarah alors que 1/ le titre Restoration était clair, portant autant sur restaurer sa vie que restaurer le lien entre John et Oliver 2/TOUT LE MONDE a vu la bande annonce de Legends of Tomorrow et sait que Sarah fait partie de l’équipe. L’enjeu de l’épisode était donc inexistant. D’où mon envie de zapper à de nombreuses reprises.

Je passe sur Barrowman, je l’adore mais là son rôle, pffff. Et Nyssa. Pourquoi elle reste là bas ? Franchement ? Ca n’a aucun sens. AUCUN. Du remplissage.

Bref. A part Curtis, notre Felicity 3.0, on ne peut pas dire que j’ai aimé ces premiers épisodes, et je me demande de plus en plus si je vais continuer de suivre Arrow.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s