Ecriture

{Writing 101} Tweets are temporary (les tatouages, nettement moins)

{lire en français}

I’ve deleted enough tweets to know that I should never get a tattoo.

I’ve deleted tweets with grammar or spelling mistakes, to write them right again.

I’ve deleted passive aggressive tweets that were only meant for me as an outlet, not to start a debate or worse, a war. It didn’t always work though, but somehow, debates and wars brought me peace and sometimes, losing mutual follow ended up being a good loss.

I’ve deleted links to some Tumblr posts when I suddenly feared they were silly or shallow.

I’ve deleted tweets over days, when I felt the urge to disappear. It happens on a regular basis. It’s not a death wish or the will to kill myself, more like, I wish I were never born. I wish I didn’t have to face whatever bullshit life is throwing at my face right now.

Instead of wallowing in dark thoughts that still are near death thoughts, instead of thinking about deleting myself from life, I deleted myself from internet.

I close twitter accounts. Tumblr side blogs. I put a password on my WordPress. I go on an unfollow spree.

I remove myself from people’s life by deleting tweets I sent them. I delete entire conversations to say, “I was never there anyway”.

It lasts a few hours of a few days, rarely more. I come back. Fresh start. Sadness fades and joy can take over the place again.

I don’t expect people to understand that, but maybe, if you’ve read this up to this point, maybe next time I feel that way you’ll get that I’m going through a rough path and I need my friends around me more than ever, but sometimes, it takes the form of putting space between us.

As for not getting a tattoo?

Well.

This assignment is an amazing coincidence because today for the first time ever, I just had an art piece immortalized on my skin.

tattoo

*

J’ai supprimé suffisamment de tweets pour savoir que je ne devrais jamais me faire tatouer.

J’ai supprimé des tweets pour des erreurs de grammaire ou d’orthographe, pour mieux les réécrire ensuite.

J’ai supprimé des tweets passifs agressifs qui n’avaient d’autre fonction que de me servir d’exutoire, en aucun cas provoquer un débat, ou pire une guerre. Ça n’a pas toujours fonctionné, ceci dit, mais d’une certaine façon, les débats et les affrontements m’ont apporté la paix, et parfois, perdre des followeurs s’est avéré une perte positive.

J’ai supprimé des liens vers des billets Tumblr, craignant tout à coup qu’ils soient bêtes ou superficiels.

J’ai supprimé des tweets sur des journées entières quand je ressentais le besoin de disparaître. Ça m’arrive régulièrement. Rien ç voir avec une envie de mourir ou de me tuer, c’est plus, si seulement je n’étais jamais née. Si seulement je n’avais pas à affronter les merdes que la vie m’envoie à la figure en ce moment.

Au lieu de me complaire dans des pensées noires qui ressemblent quand même à une envie de mourir, au lieu de penser à me supprimer, je supprime ma présence en ligne.

Je ferme des comptes twitter, des blogs secondaires Tumblr. Je mets un mot de passe sur ce blog. Je me lance dans une vague d’unfollow.

Je me retire de la vie des autres en effaçant les tweets que je leur avais envoyés. Je supprime des conversations entières comme pour dire, « je n’étais pas là de toute façon ».

Ça dure quelques heures ou quelques jours, rarement plus. Je reviens. Nouveau départ. La tristesse s’estompe et la joie peut reprendre les choses en main.

Je ne m’attends pas à ce que les gens comprennent, mais peut-être, si vous avez lu jusqu’ici, peut-être que la prochaine fois que je me sens comme ça vous comprendrez que je traverse une mauvaise passe and que j’ai besoin de mes amis autour de moi plus que jamais, mais que parfois, ce besoin se traduit pas le besoin de mettre de l’espace entre nous.

Quant à ne pas me faire tatouer …

Hum.

Ce devoir du jour est une coïncidence fabuleuse parce qu’aujourd’hui pour la toute première fois, j’ai fait immortaliser un peu d’art sur ma peau !

Publicités

4 réflexions au sujet de « {Writing 101} Tweets are temporary (les tatouages, nettement moins) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s