Dear Diary

Return to sender (ou pas)

package delivery

Le jeune homme du relais colis se souvient de mon nom sans avoir besoin de ma carte d’identité. C’est peut être le signe que je commande un peu trop. Peut-être. D’un autre côté, pas de frais de port, pas de frais de retour, pourquoi se priver, surtout quand on sait que les magasins grandes tailles ne courent pas les rues, et qu’internet est là pour venir à la rescousse.

En plus c’est comme ça que j’ai fini par trouver un nouveau pyjama tout doux et mignon, gris clair et dentelle orange, qui va pouvoir accompagner mes longues soirées d’hiver.

J’ai aussi de jolies mitaines vertes, trouvées au rayon hommes, parce que dès que vous avez les mains un peu larges, chez les femmes ça coince.

Il semble que d’un point de vue statistique, les commandes Asos c’est comme le prince charmant, il faut tester plein de crapauds avant de trouver le bon, parce que j’ai renvoyé bien plus que je n’ai gardé.

Ceci dit, ce n’est pas mon porte monnaie qui s’en plaindra !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s