Dear Diary

The X-Files, retour d’une série culte

out there

X-Files c’est le souvenir des samedis soir devant M6, en famille, ma mère autant accro que moi – oui maman, il est vraiment mimi Mulder on est d’accord – et 9 ans de fidélité, à travers les hauts et les bas de la série.

X-Files c’est ma joie à l’annonce du retour de la série après des mois de rumeurs, même pour une si courte série – 6 épisodes, ça va se terminer à peine commencé, mais qu’est ce que c’est bien quand même.

X-Files c’est un générique qu’on ne pourra jamais confondre avec un autre, qu’on pourra siffloter de mémoire jusqu’à nos vieux jours.

X-Files c’est aussi la réalisation étrange que mon père ne verra jamais ces épisodes et un moment de pause pour laisser mes larmes couler, avant de commencer l’épisode pour de bon.

[A partir d’ici, pas de spoiler précis, mais des références à l’ambiance et au contexte, aux relations entre les différents personnages, donc méfiez-vous]

Autant le dire tout de suite, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire, malgré tout mon enthousiasme de départ, j’ai eu l’impression d’observer sans me laisser vraiment emporter. Tout le contexte politique, tous ces discours sur le monde qui est bien le nôtre, et pas un univers fictif, m’ont refroidi.

La série fait un retour sombre, aux thèmes lourds, c’est loin d’être inintéressant et ça colle bien avec le monde dans lequel on vit aujourd’hui, mais ça s’éloigne peut-être un peu de mes goûts en matière de fiction.

Peut-être que j’attendais un bon vieil épisode, avec un mystère à résoudre en 42 minutes. De l’humour, des dialogues pleins de piques entre les deux acolytes de longue date, au lieu de références répétitives à leur rupture, à leur passé. Des théories loufoques, au lieu de sinistres machinations gouvernementales.

Peut-être que j’aurais dû revoir toutes les précédentes saisons pour me replonger dans le bain, c’était sans doute moins joyeux que dans mon souvenir.

Bref, la déception prenait la place de l’enthousiasme peu à peu, quand à 5 minutes de la fin … quelque chose est revenu. Une étincelle. Une vraie envie de savoir ce qui va se passer ensuite.

Quelque chose sur le visage de Scully, qui change, sa façon de regarder Mulder tout à coup, et je me suis laissée emporter.

Il m’aura fallu le temps que le duo se reforme pour moi-même retrouver ma place dans cet univers. 35 minutes pour me reconnecter à l’univers de la série et à ses personnages. J’espère qu’à partir de maintenant, je saurai apprécier chaque minute de chaque épisode.

Parce que maintenant que je trouve ça vachement bien, je me dis que 6 épisodes c’est vraiment trop peu.

Et vous, X-Files, vous aimiez ? Vous allez regarder cette nouvelle saison ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion au sujet de « The X-Files, retour d’une série culte »

  1. Chère Louise, au tout début de la diffusion de X-Files sur M6, cela se passait le dimanche soir à 19 heures, et cela s’appelait « Aux frontières du réel »… Votre article me renvoie à ma jeunesse (hé bé) J’adorais la série, une des meilleures des 90’s, faut dire, beaucoup moins ceux qui la prenaient pour argent content (cf, entre autres: l’extrême droite s’emparant du « truth is out there » , alors qu’évidemment, la vérité nue est là, devant nos yeux…) Je jetterai un oeil à cette suite, sans en attendre quoi que ce soit… Au plaisir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s