Dear Diary

Le 8 mars, Mettez du rouge (le sang de vos ennemis fera l’affaire)(recyclez, c’est bon pour la planète)

blood lips

Puisqu’il faut créer un compte pour commenter sur Le Parisien et que je n’en ai aucunement l’intention, voilà ce que j’avais prévu de répondre à leur article sur l’initiative Mettez du Rouge organisée demain, dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes.

– D’abord, c’est la Journée internationale des droits des femmes, pas la Journée de la Femme, on parle des droits, des inégalités, des injustices, des barbaries dont sont victimes les femmes à travers le monde, pas de tenir la porte, offrir des fleurs ou partager l’addition au resto

– Les femmes ne sont pas symbolisables par leur rouge à lèvres, pas réductibles à leur apparence

– Un homme portant du rouge à lèvre une fois par an ne fait pas avancer les droits des femmes

– Cette initiative ne fait que mettre en avant des hommes qui attendent qu’on leur donne une médaille pour promettre de se comporter comme des être humains décents, n’apportant aucune solution, aucune avancée aux droits des femmes

J’ajoute que

– Un homme a le droit de porter du rouge à lèvre tous les jours s’il aime, s’il se trouve beau avec, ou juste pour essayer … ça ne fait pas de lui une femme, ni une « tafiole » comme j’ai pu le lire dans les commentaires twitter du Parisien

Et dans le même genre d’opération sexiste qui prétend vouloir bien faire (mais n’essaye même pas) on a la Mairie de Paris et ses ateliers beautés comme solution à l’optimisation professionnelle. Oui les femmes ont le droit d’accorder l’importance qu’elles veulent à leur beauté, et de ne pas être jugée pour ça, mais elles ont aussi le droit de s’en foutre éperduement et de ne pas avoir moins de valeur pour autant.

Le droit de ne pas être réduite à notre apparence.

Pourquoi ne pas apprendre aux femmes à évoluer dans le monde du travail sans se laisser juger sur leur apparence, à repérer et réagir aux comportements sexistes dans tout contexte, à ne pas se dévaloriser parce qu’elles ne sont « que des femmes », plutôt ?

Pour l’occasion, Slate propose une grille de bingo, à garder près de soi demain, ou, comme moi, à afficher en salle de pause, pour affronter la journée et ses incontournables désastres.

Si vous avez des initiatives positives et intelligentes, n’hésitez pas à partager vos liens en commentaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s